Franchise Blog

Subway® chasse le plastique et le métal

Subway® chasse le plastique et le métal

 

Cette décision forte, en vigueur depuis novembre 2019, s’inscrit dans une politique plus large visant à réduire drastiquement la production de déchets dans les établissements français de la franchise.

De la parole aux actes : en matière d’environnement, Subway®, second acteur du marché de la restauration rapide en nombre de restaurants, anticipe la future réglementation européenne sur l’interdiction de certains produits jetables et s’engage sur des mesures concrètes et visibles pour le grand public. Depuis novembre 2019, les pailles jusqu’ici distribuées avec les boissons, ont disparu progressivement des tables, des comptoirs et des packagings à emporter. Depuis janvier 2020, leur sort a définitivement été scellé dans la totalité des établissements du groupe : un virage vert qui se traduira à terme par une économie annuelle de 5 tonnes de plastique. De même, les couvercles utilisés pour fermer les gobelets, ont été remplacés par des opercules fabriqués selon des normes plus respectueuses de la nature.

Le même destin attend les récipients à salade auxquels Subway® va progressivement substituer des contenants en papier conçus à partir de fibres de bois exploités dans des forêts gérées écologiquement. Cette mesure anti-gaspillage aura un effet immédiat : un volume de plastique réduit de 17,5 tonnes chaque année, bilan qui s’ajoute aux 5 tonnes imputées à la suppression des pailles non biodégradables. Un objectif audacieux qui s’amplifiera immanquablement sur le long terme puisque la marque ambitionne, à plus grande échelle encore, de généraliser le recours aux matières recyclables pour ses supports et ustensiles en lieu et place des modèles actuels à « usage unique ». Ce dispositif, mis en œuvre dès 2017, a déjà permis de faire disparaître le conditionnement des sauces en sachets individuels, de diminuer la taille des emballages utilisés pour envelopper les sandwiches consommés sur place, et d’introduire des paniers repas au détriment des anciens plateaux. Depuis janvier, les canettes en métal n’ont également plus droit de cité dans les restaurants du réseau.

L’ensemble de ces aménagements, qui rompt avec les codes fermement établis dans les habitudes des consommateurs depuis très longtemps, font « l’objet d’une campagne de sensibilisation en restaurant » afin d’en expliquer les enjeux et en promouvoir la pratique auprès de la clientèle des restaurants Subway®.

Cette chasse au plastique et au métal, couplée à une lutte sévère contre le gâchis, se manifeste, en coulisses, à travers d’autres actions majeures : la mise en place par les franchisés d’un système de tri à la source de leurs déchets, répartis en cinq « flux » afin d’en faciliter la valorisation ou l’élimination.

Enfin l’enseigne rappelle que son concept, fondé sur la préparation de sandwiches et salades réalisés à la commande, limite, de fait, les pertes et les déchets : le client a, en effet, la possibilité de moduler la quantité d’ingrédients et la taille de son sandwich en fonction de son appétit. De plus, Subway® ne propose aucune friture et ne produit, en conséquence, pas de déchets d’huiles alimentaires, une des principales sources de pollution de l’eau en milieu urbain.