Franchise Blog

Thierry Truchet, franchisé Subway® raconte comment il a vécu le confinement et évoque la reprise de l’activité : « on voit la force du réseau ! »

Thierry Truchet, franchisé Subway® raconte comment il a vécu le confinement et évoque la reprise de l’activité : « on voit la force du réseau ! »

 

Thierry (48 ans), gérant de deux restaurants à Bollène (Vaucluse) et Pierrelatte (Drôme) voit dans  la franchise est un modèle protecteur qui permet de mieux résister à la crise de la COVID-19. 

Vos restaurants ont été fermé depuis la mi-mars. Quelles actions avez-vous engagé pour traverser cette période difficile ? 

cotisations URSSAF, un remboursement d’acompte d’impôt sur les sociétés et l’étalement sur trois mois de la TVA En ce qui concerne mes loyers, le bailleur de mon restaurant de Bollène m’a accordé une suspension de paiement à partir d’avril et mon autre bailleur, à Pierrelatte, a accepté de mensualiser les versements que j’effectuais auparavant chaque trimestre. 

Après cette mauvaise passe, à quel rythme reprendra votre activité selon vous ? 

T.T : J’aurais plutôt tendance à anticiper un surcroît de demande, surtout dans les premiers jours. C’est évident que les gens sont impatients de retrouver ce lien social en restaurant. Beaucoup d’entre eux viendront tout simplement aux nouvelles et seront, par la même occasion, curieux de voir comment on travaille dans ce nouveau contexte. Sans doute qu’ils vont se montrer très regardants. A nous de leur montrer que toutes les mesures qu’on aura mis en place, pour eux comme pour nous, tiennent la route. Notre gros boulot sera de les rassurer. Mais, là-dessus, je suis confiant : depuis que je suis installé à Bollène en 2012, je sais que la clientèle nous fait confiance : ils savent ce qu’ils mangent et comment nos aliments sont préparés en allant encore plus loin dans les procédures. 

Ressentez-vous les avantages de fonctionner dans un réseau tel que Subway® lorsque les conditions économiques sont difficiles comme aujourd’hui ? 

T.T : Tout à fait. Mais c’est un atout  dès l’installation : quand on est arrivé avec ma compagne, on ne connaissait rien ou presque au monde de la restauration. Or, la franchise nous a beaucoup accompagnés dans notre mise en place. Elle nous a guidés et formés afin que nous maitrisions les procédures de commande, la relation avec les fournisseurs, l’hygiène alimentaire et toute le reste. Ce mode d’organisation et cette dynamique de groupe se révèlent d’autant plus bénéfiques en période de crise comme celle que nous traversons actuellement : Subway® assiste ses franchisés et leur fait passer toutes les infos dont ils ont besoin pour leur permettre de sauver leur activité. On est en contact permanent avec les Responsables de Région, on organise aussi des conf-calls avec le siège au moins une fois par semaine Je me dis souvent que, tout seul, une telle situation aurait été beaucoup plus difficile à gérer. C’est dans cette circonstance si exceptionnelle qu’on voit la force du réseau ! 

Quel est votre parcours ? 

T.T : J’ai une formation d’expert-comptable. Ma carrière a commencé en 1995 à Paris au bureau « finances » de la Marine nationale qui m’avait proposé un poste d’officier sous contrat après mon service militaire à Toulon. Trois ans plus tard, j’ai bifurqué dans le secteur privé en tant que consultant, toujours en Ile-de-FranceEt puis, avec ma femme, on a eu envie de revenir chez nous, dans le sud et d’ouvrir notre propre affaire. Nous avions découvert Subway® en région parisienne et ce concept de restauration rapide nous avait bien plu. Sur place, on s’est donc renseigné auprès la marque et contacté quelques franchisés. Et voilà comment on a intégré le réseau en 2012, à Bollène, ma ville d’origine…